Etudiant Vs Entreprise : Rencontre au sommet

La vision des étudiants sur les entreprises est souvent très manichéenne. J’en sais quelque chose, je fais moi-même parti des étudiants ! L’entreprise représente à la fois l’enfer et la liberté.

Déjà, la liberté est ressentie par le biais de cette terrible envie de sortir enfin du système scolaire. Celui qui nous colle à la peau depuis le début de notre existence, qui offre les vacances scolaires mais nous impose les devoirs à la maison.
En opposition à cette envie d’émancipation, il y a l’enfer ! Rien de mortel rassurons-nous. Mais ça vous le savez déjà, salariés professionnels que vous êtes. Pourquoi l’entreprise est assimilée à l’enfer ? Parce qu’il est difficile de sortir de ce contexte rassurant et très sécurisant qu’est l’école. Et oui, l’étudiant est un être plein de contradictions … Même si arrivée à un certain niveau d’étude, la communication est plus formelle avec l’équipe pédagogique. Il ne reste pas moins la peur de communiquer avec une réelle entreprise. L’étudiant possède souvent un sentiment d’infériorité, il ne se sent pas légitime, ni faire le poids avec sa faible expérience professionnelle. Résultat, chaque individu à plus ou moins de difficultés à aborder des entretiens ou tout autre contact avec les entreprises.

sommetIl est important de savoir que chaque entreprise possède une ambiance et des mentalités différentes. Cette variation peut être du à sa taille, son domaine d’activité mais aussi surtout à la manière dont elle est manager. D’ailleurs hors le responsable des ressources humaines, les managers sont les premières personnes avec qui les étudiants rentrent en contact. Malgré les personnalités différentes, ils existent plusieurs types de manager. Il est donc important de les connaître afin de bien les cerner et adopter un comportement idéal.

 

Voici quelques idées d’attitudes à adopter :
– Parlons déjà du manager autoritaire, le caractère qu’on aborde avec le plus d’appréhensions. Celui qui parait inaccessible et complètement fermé. Un comportement irréprochable en termes de tenu et de politesse est la bienvenue avec ce manager. Ce personnage aime garder une certaine maîtrise de l’instant présent, laisser le donc mener le rendez-vous et ne prenez pas trop d’initiatives, cela pourrait être mal perçu.

– Face à un manager paternaliste, une attitude plus décontractée est à adopter. N’importe comment ce type de manager vous y amènera tout naturellement. Vous pouvez plus partager votre point de vue, il y sera plus sensible et sera plus compatissant avec votre situation angoissante. En revanche, il serait déconseiller de se faire piéger par une atmosphère décontractée et perdre de vue notre objectif en dépassant les limites.

– Enfin le manager 2.0, ce type de management est la plus axé avec notre temps et les nouvelles mentalités de la société. C’est surement avec ce manager que l’étudiant va pouvoir se comporter de manière le plus naturelle et professionnelle possible. C’est une personne ouverte d’esprit, tout à fait consciente des difficultés que traverse l’étudiant

Ces constats sont tout de même à prendre de manière légère car il n’existe pas de personnalité type. Je pense néanmoins qu’il n’y pas de recette magique, il est important de rester soi-même malgré le stresse omniprésent. Un étudiant saura souvent mieux se vendre à l’entreprise en ayant un comportant naturel.
Et vous, comment abordez-vous les étudiants ?
Loren RODENSCHMIT

Publié le 26 janvier 2015, dans D'autres auteurs prennent la plume. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :