Comment sera votre bureau 2.0?

Chers lecteurs c’est reparti pour une nouvelle saison de blogging, avec je l’espère cette année plus de contributions. Ce blog, je le veux encore plus vivant en 2015 et il ne pourra l’être qu’avec vos apports.
Pour mon premier article après quelques semaines de vacances, je vais tenter de répondre à une question qui m’est souvent posée : « Comment fais-tu pour travailler de la maison ? ».
Certes, je pourrais dans un immense élan d’humilité hypocrite, vous répondre un traditionnel mais agaçant : «C’est assez simple en fait il suffit de se discipliner !» Sur un ton niais et nasillard.
Mais cette réflexion qui en plus de vous donner l’envie d’imprimer ma photo sur une de ces merveilles de technologie 3 D pour en constituer votre nouveau terrain de fléchettes, ne ferait pas bien avancer le chmilililili, chilimli, chmilblik (big up aux plus anciens d’entre vous).
Alors je vous propose une réflexion plus globale sur le bureau d’aujourd’hui et surtout sur celui de demain, le bureau 2.0 en quelques sortes.
Tel un Paco Rabanne de veille de fin du monde, laissez-moi vous suggérer plusieurs hypothèses plausibles (ou pas), qui j’en suis sûr, vous feront cogiter sur votre futur cadre de travail.

Option N°1: Big brother en mode Web 4.0
Le bureau du futur pourrait être technologique et ultra connecté. La tendance actuelle à la domotique et à l’interconnexion des objets, offrirait la possibilité au premier cadre moyen venu d’évoluer dans un univers ultra assisté par les machines et doté d’une intelligence artificielle. Son cadre de travail permettrait au salarié de 2025, de contrôler les objets à l’aide de sa voix, de déplacer des tableaux dans l’espace (à la manière de Tom Cruise dans Minority report) et surtout d’être connecté en permanence à internet, qui lui proposerait les choix les plus rationnels parmi une manne d’informations illimitée. Cette option rejoint un peu la théorie du Web 4.0
Le salarié serait une machine connectée parmi tant d’autres dans un univers ultra surveillé et contrôler comme en cauchemardait George Orwell dans 1984.

Minority report

 

 

 

 

 

 

Option N°2 : Une ville entièrement « Corporate »
Comme c’est déjà le cas dans certaines régions du globe, le travail est parfois tout pour l’individu. Ainsi certaines entreprises n’hésitent pas à offrir à leurs employés des services de ménage, de garde d’enfants, des salles de sport, des espaces réservés aux activités créatives… Tous cela dans le but de fidéliser leurs talents et de les inciter à évoluer dans un monde ou le travail est au centre de toutes les priorités, où rien ne vient les détourner de leur seul objectif : Générer du profit pour les actionnaires.
On peut ainsi imaginer les sociétés du futur comme des micros villes, où tous les services seraient à disposition et où les salariés n’auraient plus besoin de sortir pour s’épanouir (ou avoir l’impression de s’épanouir). On vous maintiendrait ainsi dans votre confort comme dans de la naphtaline jusqu’à vous faire oublier qu’il existe d’autres façons de voir le monde, de vivre et surtout de penser (Cf : The Truman show).

the_truman_show

 

 

 

 

 

 

Option N°3 : Votre bureau c’est le monde
Imaginez un monde, sans murs, sans horaires, sans places attitrées, sans vue sur le parking, sans routine. Un monde où  seule votre humeur dicterait la pièce, l’endroit où vous allez pouvoir réfléchir et créer. A cet endroit, votre rêve devient un besoin de liberté, un art de vivre. Votre quotidien n’en est plus un et votre travail n’est plus une contrainte mais un bienfait. Bienvenue dans le café d’à côté, sur la terrasse de votre maison, dans un avion qui vous transporte sur les bancs d’un parc jonchant une falaise du bout du monde, bienvenue dans le monde autrefois réservé aux écrivains, aux peintres, aux artistes, bienvenue dans ma réalité (oui je sais je suis moins sexy que Zaz !).
Ce télétravail, comme on le nomme vulgairement, constitue également une réalité crédible au bureau de demain. La technologie nous permet d’ores et déjà de travailler à distance et d’échanger grâce aux mails, à Skype…
Cette nouvelle forme de travail répond à un besoin d’indépendance et de liberté que ressentent beaucoup d’entre nous et qui connait à l’heure actuelle un franc succès. Mais elle ne convient pas à tout le monde et nécessite d’évoluer dans une entreprise ouverte où l’organisation et le management 2.0* sont déjà instaurés; Ce qui m’est amis, croyez-moi, est loin d’être le cas dans notre pays.

Bureau de demain

 

 

 

 

 

 

 

Et vous, comment voyez-vous votre futur cadre de travail ?

*Objet d’un prochain article.

Publié le 5 septembre 2014, dans Billets d'humeur de Sylvain. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :