Recrutement: Le candidat idéal vu par une étudiante en DUT!

– Donc, pour récapituler, vous avez l’expérience souhaitée, vos compétences sont remarquables, vous parlez anglais et allemand couramment, vous avez des notions de chinois et de russe, vous travaillez efficacement, vous gérer votre temps à la perfection, vous apprenez vite, vous savez faire preuve d’initiative, vous savez faire le café, vous voulez le salaire minimum, les déplacements ne vous dérangent pas, vous n’aimez pas prendre de vacances, vous n’avez pas d’obligations extérieures, les risques psychosociaux rebondissent sur vous, vous êtes incapable de faire un burn out, vous êtes aimable & souriante, vous êtes sociale. (Et en plus, elle est canon !) Vous êtes la candidate idéale ! Vous êtes le Graal !

– Hé, réveille-toi ! La pause est finie, on a encore sept candidats à recevoir.

– … Hum… Dis, tu penses qu’on le trouvera notre candidat idéal ?

– Bien sûr, tu ne veux pas une licorne aussi ?

– Ça serait comme trouver le Graal…

– « Le Graal, c’est une vraie saloperie, méfiez-vous. Un jour c’est un vase, une semaine après une pierre incandescente. » Haaaa ! J’adooore Perceval !

– Faut vraiment que t’arrêtes de regarder Kaamelott !

Non mais sérieusement ! Qui est le candidat idéal ? Est-ce qu’un modèle type existe ? Est-ce que tous les recruteurs ont le même candidat idéal ? Quelles sont ses qualités ? A-t’il des défauts ?

Si vous pensez avoir trouvé le candidat idéal, un conseil : fuyez ! Le « candidat idéal » a sûrement rajouté une compétence ou une expérience pas tout à fait authentique sur son CV, et c’est cette compétence / expérience qui fera la différence, qui fera passer ce postulant de la case « pourquoi pas » à la case « idéal, oui je le veux ! »

Pour paraphraser Perceval, nous l’avons tous vécu : quand notre chef nous annonce que notre futur collègue est un « vase », qu’il va révolutionner le bureau, nos méthodes de travail et notre routine. Puis au bout d’une semaine, nous nous rendons compte que le « vase » est en fait une « pierre incandescente » : il est comme nous ! Il débute ! Il éprouve les mêmes difficultés que nous avons eu en arrivant dans l’entreprise, il se demande quel est le délai politiquement correct pour commencer à parler de ses prochaines vacances et il s’est aussi fait avoir par la machine à café qui ne rend pas la monnaie !

Enfin, pour répondre à la question posée : « Vous êtes manager, vous recrutez pour votre équipe. Quel serait votre candidat idéal ? Pourquoi ?

Je vous dirais que mon candidat idéal, c’est surtout celui qui ne l’est pas ! Après tout, le Graal n’est qu’une légende. Par contre, pour trouver le candidat qui fera l’affaire, qui correspondra aux attentes et qui s’intégrera à l’équipe, je pense qu’en plus de l’option « décryptage de CV », il faut avoir un peu d’intuition !

Marie-Sophie Fevez, étudiante en 2A alternance, DUT QLIO

Publié le 2 janvier 2017, dans D'autres auteurs prennent la plume. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :