Eloge au manager optimiste!

Ce matin une tasse café encore fumante dans les mains, je parcours comme à chaque levé de rideau des articles qui me semblent pertinents sur internet. Je tombe nez à nez avec l’article intitulé « les 10 commandements du manager assertif ». (http://www.kelformation.com/editorial/formationcontinue/conseils/detail/article/les-10-commandements-du-manager-assertif.html).

La lecture du document m’inspire, au point de  m’interroger sur l’éventualité d’écrire un article sous le pseudo « Moi sylvain Cubizolles, le Moïse du management !», je m’imagine déjà enveloppé dans une toge et marchant sur l’eau. Trêve de plaisanteries.

moise

Une question me taraude. Si je devais moi-même promulguer des conseils à des managers quel serait le premier gravé dans la pierre ?

Après une courte réflexion, aucun doute, la réponse m’apparait limpide :

Toi manager, optimiste tu seras !

Quoi de plus important, en cette période de morosité ambiante, qu’une bonne nouvelle tous les matins, un sourire à chaque heure, une volée d’encouragement à chaque réunion ?

Depuis mon retour de voyage il y a deux ans, je croise chaque jour des personnes aigries, blasées et pessimistes m’expliquant que la situation est difficile ou me prédisant un avenir sombre. Loin des marchés de Battambang ou des bus du Cuzco, là où les gens ne possèdent rien à part leurs sourires et leur foi en la vie.

P1150408

Ce constat je le fais d’autant plus au sein des entreprises qui connaissent aujourd’hui des difficultés économiques certaines. C’est dans la tempête que le rôle du capitaine, du manager, prend tout son sens. N’est-il pas le dernier à quitter le navire après avoir tout fait pour sauver son équipage?

Selon moi, le salut passera par l’optimisme, l’entraide, la joie de travailler ensemble, d’accomplir des choses et de les partager avec ses collègues. C’est au manager d’impulser cette dynamique et de redonner le sourire aux salariés qui l’ont perdu. Que ses équipiers viennent travailler heureux d’être ensemble et motivés pour avancer dans la même direction, voilà le véritable objectif d’un leader.

Alors oui, je suis un optimiste de nature, c’est ce qui me pousse à avancer à me battre et à ne pas sombrer dans la déprime. Et je suis convaincu, que là, se cache la clef qui ouvre la porte de la réussite.

Publié le 16 mai 2013, dans Billets d'humeur de Sylvain. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :